Créateur de voyages personnalisés au Vietnam

L'áo dài : symbole vestimentaire vietnamien

Chaque pays se distingue par le vêtement traditionnel porté par ses habitants. Les japonais portent le Kimono, les chinois portent le Hanfu, les coréens le Hanbok,... Au Vietnam, on porte l'áo dài. Cette tenue traditionnelle est encore portée par la majorité des femmes du pays à l'occasion de cérémonies officielles, de conférences ou encore de mariages.

L’histoire de la robe longue vietnamienne

C’est durant la période Trinh-Nguyen (au XVIIIème siècle), au moment où le Vietnam fut divisé en deux parties, que l’áo dài (robe longue) vit le jour dans le pays. Au départ, il existait deux versions de robe, l'une pour les femmes de la dynastie Trinh au Nord, copiée sur les costumes impériaux chinois ; l'autre, boutonnée sur le devant et portée sur un pantalon, pour les femmes (et hommes) de la dynastie Nguyen au Sud. Une façon pour les Nguyen de marquer leur différence vis-à-vis de leurs rivaux du Nord.

L'áo dài original survécut jusque dans les années 30, où il fut alors modifié et simplifié par un créateur de mode d'Hanoï connu sous le nom de "Monsieur le Mur". Une fois rallongé, fermé avec des boutons sur le côté, la forme de son col modifiée et ses pans réduits de cinq à deux, le nouvel áo dài connut un tel succès qu'il devint LE costume traditionnel vietnamien.

Au lendemain de l'indépendance en 1954, jugé trop coûteux et inadapté au travail, il fut banni du Nord du pays, tandis qu'il continuait à gagner en popularité dans le Sud, notamment auprès de la bourgeoisie locale qui s'identifiait ainsi à la Première dame du pays, Madame Ngo Dinh Nhu, qui le portait en toutes circonstances. Sa popularité fut telle qu'il devint l'uniforme obligatoire pour les lycéennes vietnamiennes.

Devenu symbole de décadence après la réunification du pays en 1975, il n'était plus guère porté que par de rares téméraires risquant l'enfermement dans un camp de rééducation. De célèbres stylistes vietnamiens ont contribué à lui donner un nouveau souffle dans les années 1990, au point que son port soit aujourd'hui vivement encouragé. Outre les lycéennes et les étudiantes, pour lesquelles il est toujours obligatoire, de nombreuses vietnamiennes choisissent de le porter à l'occasion de festivités, telles que le Têt, ou encore dans le cadre de leur activité, pour celles qui travaillent dans le secteur touristique.

Composition de l’áo dài

Composition de l’áo dài

L’áo dài actuel est une tenue composée d'une longue tunique de couleur unie, variable selon les institutions, ou bien multicolore et/ ou avec des motifs, portée sur un ample pantalon en soie à taille haute, généralement blanc. La tunique, coupée très près du corps, arbore un col mao avec des manches longues et s'ouvre sur le côté grâce à de petits boutons. Sa partie inférieure (au-dessous de la taille) est fendue sur les côtés, formant deux pans descendant jusqu'aux chevilles.

C'est une tenue couvrante, mettant toutefois le haut du corps des femmes en valeur et laissant entrevoir un certain "triangle de l'émotion" de part et d'autre de la fente de la tunique.

Les femmes qui le portent l'accessoirisent généralement d'un large chapeau conique et d'élégantes chaussures à hauts talons.

Une tenue portée pour des évènements particuliers

L’áo dài est généralement porté d'une seule couleur (tunique et pantalon) lors de la célébration d'évènements importants, tels que la Fête nationale du Vietnam, ou bien lors de cérémonies privées comme les mariages. Or il peut aussi être de deux couleurs distinctes, la couleur de la tunique étant généralement fixée par l'école ou l'université pour le cas des lycéennes et étudiantes, ou bien par la compagnie aérienne, pour le cas des hôtesses de l'air, par exemple.

Si l'áo dài est majoritairement porté par les femmes et les jeunes filles, il n'est pas rare de le trouver porté par des hommes, notamment à l'occasion de mariages. Sa coupe est alors légèrement différente.

L’áo dài est ainsi considéré comme le véritable symbole vestimentaire vietnamien. De tenue traditionnelle mixte réservée aux grandes occasions, il a su évoluer avec son temps pour devenir une tenue institutionnelle, adoptée par la plupart des femmes vietnamiennes en représentation ou bien pour célébrer un évènement spécial.

N'hésitez pas à nous donner votre avis
Tous les commentaires
Pas d'enregistrements

A lire sur le même thème

Pas d'enregistrements
icone nl

Inscrivez vous à notre Newsletter