Créateur de voyages personnalisés au Vietnam

Les marchés ethniques du Nord-Vietnam

Partez à la découverte des splendeurs du Nord-Vietnam hors des sentiers battus, et profitez de vos étapes dans les plus beaux villages de montagne pour visiter les marchés ethniques colorés qui font la réputation de cette région parmi les plus préservées du Vietnam, et vivre une expérience authentique en immersion auprès des populations.

Incontournables des voyages dans le Nord-Vietnam, les marchés ethniques montagnards sont de véritables concentrés de vie locale. Outre une grande variété de produits et de savoir-faire traditionnels, ils permettent d’appréhender toute la diversité culturelle de la région et le mode de vie des nombreuses ethnies qui la peuplent.

Situés dans des villages isolés construits à flanc de montagne ou bien nichés au fond de vallées perdues, où les modes de vie traditionnels se perpétuent, les marchés ethniques sont un véritable point de rencontre entre les minorités, qui offre non seulement l’opportunité d’admirer des paysages somptueux, mais aussi les costumes traditionnels des ethnies, et de déguster les spécialités culinaires locales.

Et il y en a pour tous les goûts ! De toutes tailles et de plus ou moins grande popularité, suivant la difficulté d’accès. Les plus populaires tels que ceux de Bac Ha et Sa Pa sont aussi les plus fréquentés. Or il en existe de plus petits et de plus discrets, mais au prix d’un trajet parfois long et accidenté...

On peut les regrouper en quatre provinces : Lao Cai, Ha Giang, Cao Bang et Bắc Kạn, chaque province offrant ses spécificités. Les marchés des ethnies Tay et Nung dans la province de Cao Bang sont, par exemple, réputés pour leurs canards et petits porcs laqués et leur animation au son de la musique traditionnelle, tandis que les marchés de la province de Ha Giang sont indiqués pour déguster le fameux « thang co » de l’ethnie H’mong (une soupe traditionnelle à base de viande de cheval) et admirer les courses de chevaux et les hommes de la minorité jouant de la flûte « khen » en dansant.

Bref, visiter un marché ethnique, c’est l’opportunité de découvrir les trésors cachés de régions reculées et de vivre une expérience inoubliable sous le signe des rencontres et du partage, dans une ambiance conviviale, chaleureuse et animée.

Les marchés ethniques de la province de Lao Cai

Les marchés ethniques de la province de Lao Cai

Située en amont du fleuve rouge, la province de Lao Cai, frontalière avec la Chine, est aujourd’hui facilement accessible via l’autoroute qui relie Hanoï à Lao Cai et Sapa. Les grands marchés de la région ont ainsi gagné en popularité… et en afflux touristique !

Quel que soit le jour où vous arrivez dans la province, il y aura forcément un marché à visiter, et bien plus encore... A Ban Phiet le lundi, à Coc Ly le mardi, à Cao Son et Sin Cheng le mercredi, etc… Chaque jour un marché et une ambiance différente. A vous de choisir en fonction de vos aspirations et de l’ordonnancement des étapes de votre séjour.

Le Lundi : le marché de Ban Phiet

La semaine démarre avec le petit marché de Ban Phiet, situé à proximité de la route national 4D. Malgré sa petite taille, en comparaison avec les autres marchés de Lao Cai, il est un point d’échanges et de rencontre incontournable avec les Hmong blanc, à qui il offre l’occasion hebdomadaire de se retrouver, parés de leurs plus beaux habits. Vendeurs comme acheteurs y affluent de très bonne heure, alors que les hautes montagnes sont encore nimbées d’un voile de fraîcheur.  

Le mardi : le marché de Cốc Ly

Situé à environ 25km à l’ouest de Bac Ha, soit à une bonne heure de route, le marché hebdomadaire de Coc Ly, quoique plus petit que celui de Bac Ha, est un marché animé et un haut lieu d’échanges entre les ethnies Hmong fleurs, Dao noir, Nung et Phu La. Ici les marchandises s’échangent traditionnellement contre d’autres marchandises. Il en va ainsi des denrées alimentaires comme des animaux, en particulier des buffles et des chevaux, dont le commerce est réputé à Coc Ly.

Sa situation privilégiée en amont de la rivière Chay, dans un cadre naturel paisible et sauvage, en fait aussi une destination idéale pour les amoureux de la nature. Se rendre au marché de Coc Ly en barque à travers la jungle luxuriante permet d’admirer les fabuleux paysages environnants et de se rafraîchir auprès des grottes et cascades.

Le mercredi : les marchés de Cao Son et Sin Cheng

Beaucoup plus petit et moins fréquenté que les précédents du fait de son éloignement (il est situé à 75km de Lao Cai), le marché de Cao Son vaut néanmoins le détour pour le tableau vivant et coloré qu’il offre de la vie montagnarde. Vous y rencontrerez en effet les marchands des ethnies Hmong, Phu La et Dao noir dans leurs costumes traditionnels chatoyants, provenant des quatre plus grands villages du district et s’affairant autour des stands de légumes et de fruits locaux, ou encore des animaux. Vous pourrez notamment y déguster le fameux « thang co » et le vin de maïs.

Poursuivez votre route en direction de Simacai et vous tomberez sur le petit marché local de Sín Chéng, qui se tient également le mercredi matin et réunit les ethnies Hmong, Nung et Thu Lao autour de vastes étals de produits artisanaux et alimentaires, tels que riz, poulet noir, cochon nain et canard local, des spécialités très prisées dans la région. On y déguste également le « pho » et le « thang co » typiques de la province, non loin des chevaux et de la partie très animée du marché dédiée à la vente de bœufs et de buffles. Situé à environ 1h30 de Bac Ha, le marché de Sín Chéng est également peu fréquenté des touristes et demeure de ce fait authentique.

Le jeudi : le marché de Lung Khau Nhin

Ce petit marché local niché dans les montagnes du Nord-Ouest est également relativement confidentiel, du fait de son isolement (il est situé à 2h de route de Lao Cai et à 3h de Sapa). Pour autant, c’est un marché haut en couleurs qui réunit chaque semaine les ethnies Hmong, Nung, Dzao Noir, Kinh… mais aussi de très petits groupes ethniques comme les Pa Zi et les Tou Lao provenant de villages reculés autour de Sapa. Rencontres et dépaysement garantis !

Le vendredi : le marché de Châu

Ce petit marché dont la création remonte au 19ème siècle est l’un des plus anciens marchés du district de Muong Khuong, dont il était alors un haut lieu commercial. Aujourd’hui encore le marché de Châu est un lieu plein de saveurs et de couleurs où se vendent et s’achètent de nombreux produits alimentaires et médicinaux, tels que riz, maïs, pommes de terre, pousses de bambou, miel… Au gré de votre balade, vous pourrez admirer les costumes chatoyants et les parapluies typiques des femmes des ethnies Hmong, Lo Lo, Tay, Nung et Giay.

Le samedi : les marchés de Can Cau et Pha Long

Situé au cœur d’une vallée pittoresque, à 30km au nord de Bac Ha, avec en toile de fond de superbes rizières en terrasses, le marché de Can Cau est le marché aux buffles le plus important du Nord-Vietnam. S’il rassemble de nombreuses ethnies minoritaires, parmi lesquelles Hmong, Hoa, Dzao noir, Phu La, Nung, Tay et Giay, ce marché grouillant d’activités se déroule selon la tradition des Dao.

Outre des buffles, s’y vendent et s’y échangent des produits agricoles, de l’alcool de maïs traditionnel, des fruits et légumes, des herbes médicinales, des vêtements, des outils, des tissus, mais aussi des cochons et des chiens! Admirez le beau costume des femmes H’Mong fleurs et observez les filles et les garçons richement vêtus errant sur le marché en quête d’un amant. Le parfum de la cardamome et de l’alcool de riz embaumant le marché sont une invitation à découvrir la cuisine traditionnelle locale à base de viande bouillie.

Can Cau Market

Situé à quelques 90km de Sa Pa, le marché de Pha Long, dont le nom signifie « dragon géant », est aussi un marché en pleine effervescence où se vendent et se dégustent de nombreux produits locaux, comme le fameux riz Seng Cu, le piment et le sucre de canne. Les étoffes et objets artisanaux y abondent également. C’est le rendez-vous hebdomadaire des ethnies Hmong, Lo Lo, Tay, Nung et Giay des contrées voisines. Le marché est particulièrement animé au moment de la fête printanière de « Gau Tao ».

Très rural et peu fréquenté des touristes, le marché Y Ty situé non loin, à la frontière avec la Chine, vaut également le détour.

Le dimanche : les marchés de Bac Ha, Sapa, Muong Khuong et Muong Hum

Avec celui de Sapa, le marché ethnique de Bac Ha est l’un des plus importants et des plus animés d’Asie du sud-est. Plus d’une dizaine d’ethnies s’y retrouvent chaque semaine, parmi lesquelles les Hmong, les Dao, les Tay et les Nung. Au-delà de sa fonction marchande, le marché de Bac Ha est donc un haut lieu de rencontres et d’échanges entre les différentes ethnies, chacune arborant ses plus beaux habits pour l’occasion. La riche parure des Hmong fleurs est particulièrement remarquable !

Sa grande accessibilité en fait un marché très touristique, qui a quelque peu perdu son authenticité. Il n’en demeure pas moins incontournable pour sa richesse ethnographique, sa profusion de couleurs et de senteurs et ses innombrables produits. S’y vendent et s’y achètent aussi bien des denrées alimentaires que des vêtements ethniques traditionnels, des souvenirs artisanaux ou encore des chevaux, des buffles et autres animaux. Ce sont généralement les hommes H’mong qui prennent en charge ce domaine et servent le traditionnel « thang co » accompagné d'alcool de riz, de maïs ou de prune. Ce dernier est particulièrement réputé à Bac Ha. Visiter le marché de Bac Ha au printemps vous permettra en outre d’admirer les magnifiques pruniers en fleurs dans les villages des alentours. 

Bac Ha Market

S’il se tient tous les jours de la semaine en dehors du samedi soir, c’est le dimanche matin que le grand marché de Sapa est le plus animé et le plus fréquenté des touristes comme des habitants. Les ethnies de la région sont fidèles au rendez-vous, notamment les Hmong Noir, majoritaires. On y trouve de tout, des denrées alimentaires, comme des produits ménagers, artisanaux, ou encore des herbes médicinales. Les ventes de produits ethniques se déroulent en plein air, tandis que les produits d’usage sont rassemblés dans un espace en partie bétonné et segmenté selon la nature des produits (alimentaires au rez-de-chaussée, textiles à l’étage etc…). Quoique très touristique, le marché de Sapa continue à se dérouler dans les règles de la tradition.

La veille se tient un autre marché atypique connu sous le nom de « marché de l’amour », au cours duquel des hommes et des femmes de tous âges et de toutes conditions se rencontrent autour du feu à la recherche d’un amant, en écoutant le chant de la flûte et des chansons folkloriques. Cette tradition héritée des rites de rendez-vous entre amoureux des ethnies Dzao et H’Mong, et qui avait jadis lieu tous les samedis soirs, est dorénavant limitée à un soir par an. Le temps de l’équinoxe de printemps, l’amour très codifié dans ces contrées y est libre et sans tabou.

D’autres petits marchés, tout aussi surprenants, mais moins touristiques, se tiennent également le dimanche matin dans la province de Lao Cai, à l’image des marchés de Lung Phinh (dans le district de Bac Ha), Muong Khuong (réputé pour l’encens traditionnel de l’ethnie Pa Zi et le riz local « San Kou ») et Muong Hum (dans le district de Bat Xat). Ce dernier est le plus grand marché de cardamome de la région et un haut lieu de rencontres entre les ethnies montagnardes Giay, Dzao, Hmong Blanc et Hani. Profitez de votre passage à Muong Hum pour goûter l’alcool de paddy (riz non décortiqué) qui fait la réputation du village Dao de San Lung.

Les marchés ethniques de la province de Ha Giang

Les marchés ethniques de la province de Ha Giang

La plus septentrionale des provinces du Vietnam, et la plus haute en altitude, est également caractérisée par une grande diversité ethnique et de superbes paysages de rizières en terrasses, au cœur desquels se nichent de charmants villages sur pilotis abritant des marchés ethniques, certes moins connus que ceux de Lao Cai, mais non moins dignes d’intérêt.  

Parmi les plus populaires, les marchés hauts en couleurs de Đồng Văn et de Mèo Vạc, distants de 22km, qui se tiennent tous deux le dimanche matin. La grande halle ouverte du marché de Mèo Vac, foisonnant de costumes colorés et de produits en tout genre, est particulièrement impressionnante !

 

Meo Vac market

Si vous vous trouvez dans la région le samedi, poursuivez votre route au-delà de Đồng Văn, en direction de Ha Giang et, à environ 17km, arrêtez-vous au petit marché de Má Lé. A 1h30 de route de Ha Giang se tient également le marché coloré de Quyết Tiến.

Toutefois le plus grand marché et le plus animé de la région est le marché dominical de Hoàng Su Phì. Pour le visiter, il est conseillé de passer la nuit à Suối Thầu et de prendre la route tôt le matin en direction du bourg du district de Hoang Su Phi, situé à 25 km de Ha Giang (soit environ 45 minutes de route). On y trouve notamment de nombreuses épices comme le poivre ou la cardamome, mais aussi de l’alcool, avec la particularité d’être vendu et acheté par des femmes issues des ethnies minoritaires de la région, à savoir, Mong, Dzao, Tay, Nung et La Chi, originaires des villages de la chaîne de montagnes de Tay Con Linh.

Comme la plupart des marchés ethniques du Nord-Vietnam, le marché de Hoàng Su Phì est avant tout un lieu de rencontres et d’échanges, qui perpétue les traditions culturelles de la région. Sa visite est aussi l’occasion de traverser de magnifiques paysages de rizières en terrasses et des villages pittoresques peuplés de l’ethnie Yao, reconnaissable à la longue tunique fendue sur le devant portée par les femmes. La région est également réputée pour ses plantations de thé.

Juin 1 min

D’autres marchés, plus petits et moins touristiques, peuvent également être visités dans la province, comme le marché de Sa Phin, situé à 15km de Đồng Văn, dans le village du palais du roi H’mong ; le marché de Lũng Phìn, situé à 20km de Meo Vac, qui se tient les jours du tigre et du singe selon le calendrier lunaire ; le marché de Pho Bang, situé à 30km de Dong Van, qui se tient les jours du rat et du cheval selon le calendrier lunaire, ou encore, le marché dominical de Coc Pai, situé à 40km au Nord-Est de Bac Ha, sur la route menant à Hoang Su Phi.

Les marchés ethniques de la province de Cao Bang

Les marchés ethniques de la province de Cao Bang

Moins colorés, les marchés de la jolie province de Cao Bang, située à l’extrême Nord-Est du Vietnam, ont l'avantage d'avoir su préserver leur authenticité. Ils se déroulent tous les 5 jours du mois lunaire, conformément à la tradition ethnique locale. Les jours de marché changent donc chaque année. Pensez à bien vérifier le calendrier lunaire avant de vous mettre en route !

S’il est un marché ethnique à visiter dans la province, c’est le marché de Bảo Lạc, situé à environ 100km à l’ouest de Cao Bang. Il se tient donc tous les 5 jours selon le calendrier lunaire du mois et réunit les ethnies Tay, Dao, Nung, Hmong, San Chi et Lolo noir, majoritaire dans la région. A 5km du marché de Bao Lac se trouve d’ailleurs le beau village Lolo noir de "Khuoi Khon", qui offre depuis son sommet une vue panoramique sur les rizières en terrasses et les villages ethniques voisins. Chaque semaine, les Lolo noir se rendent au marché de Bao Lac pour y vendre du riz, des fruits, des légumes ou des animaux domestiques.

Lolo noirs 2

Les marchés ethniques de la province de Bắc Kạn

Enfin, la petite province de Bắc Kạn, située à une centaine de kilomètres au nord de Hanoï, recense également quelques beaux marchés ethniques autour de son joyau naturel : le Parc national de Ba Bể et le paisible lac du même nom qu’il abrite.

lac babe SM

Parmi les plus pittoresques, les marchés de Nam Cuong, Quang Khe et Khang Ninh, qui se déroulent également tous les 5 jours du mois lunaire.

Visiter les marchés ethniques de manière éthique et responsable

Si la visite des marchés ethniques fait partie des incontournables d’un séjour dans le Nord-Vietnam, il est important d’observer certaines règles de courtoisie et de savoir-vivre afin de ne pas porter préjudice aux populations locales et de respecter leur environnement. Un marché ethnique n’est pas un zoo humain !

  • Demandez donc la permission à vos interlocuteurs via votre guide avant de prendre une photo de leur stand.
  • Réduisez vos déchets - dont le traitement n’est pas toujours ou mal géré – en refusant par exemple les sacs plastiques qu’on vous propose pour emballer vos achats. Privilégiez les sacs en tissu et les tupperwares réutilisables.
  • En achetant des produits locaux ou artisanaux sur les marchés ethniques, vous contribuez directement à améliorer le niveau de vie des habitants. N’hésitez donc pas !
  • Pour une expérience véritablement immersive, complétez vos visites de marchés ethniques par une ou plusieurs nuits chez l’habitant ; assurément le meilleur moyen de goûter à la vie locale et aux spécialités culinaires de la région !
N'hésitez pas à nous donner votre avis
Tous les commentaires
Pas d'enregistrements

A lire sur le même thème

Pas d'enregistrements
icone nl

Inscrivez vous à notre Newsletter